Monday, September 26, 2022 15:55:07

Rs 27.00

News

Terra mise sur les jeunes à travers le Youth Employment Programme.

Le YEP est un programme sous l’égide du ministère du travail qui, à ce jour, a permis à Terra de recruter pas moins de 10 jeunes à travers les différentes entités du groupe. Zoom sur cette initiative qui forme les jeunes, et apporte un souffle de renouveau au sein des équipes.

Lancé en 2013, ce programme a pour but de regrouper des jeunes dynamiques et motivés à la recherche d’emploi, et de leur permettre d’acquérir une expérience professionnelle. Ils peuvent ainsi, pendant un an, bénéficier d’une formation dans un métier d’avenir, avec la possibilité d’être embauché à temps plein à la fin de cette période.

Cette formation, qui fait le pont entre les jeunes à la recherche d’activité professionnelle et les employeurs qui manquent de personnel dans certains domaines, subventionne en partie les allocations, tout en évaluant les compétences gagnées en entreprise. Cela permet ainsi de s’assurer que la jeune recrue bénéficie d’une base solide.

« Avec le taux de chômage et une population vieillissante, ce programme nous a permis de contribuer à une succession éventuelle, car, avec la devise de Terra “for the future”, les jeunes d’aujourd’hui sont l’avenir de Terra », explique Sharonne Jaquette-Miner , HR Manager chez Terra. Une opinion que partage Rudy Larose, HR Manager chez Terragri Ltd. « Ce programme, ainsi que notre Young Graduate Programme, nous ont certainement permis de combler un certain fossé générationnel qui se creusait entre nos collègues aguerris qui partaient à la retraite, et la future génération ».

Qu’en pensent les nouvelles recrues ? « Une immersion dans une culture d’entreprise formidable », explique Shameem Khodabacus, recrue YEP en comptabilité. « Cela m’a permis de me développer dans ma carrière et dans ma communication avec les autres. C’est très important, dans notre contexte actuel où les compagnies font de l’expérience professionnelle une priorité dans leurs critères de recrutement ». Victoria Monneron, HR assistant, a également apprécié cette année d’apprentissage, qui s’est conclue en une offre d’emploi : « J’ai particulièrement aimé qu’on me permette de m’exprimer, tout en me donnant l’opportunité de toucher à tout ; des projets, aux recrutements et formations ».

Le YEP semble, par-dessus tout, être une occasion de partage. Si le savoir-faire émane de l’entreprise, « Ces jeunes qui certes, ont besoin d’encadrement, font néanmoins preuve de dévouement, de ténacité, et sont vraiment à la hauteur de nos attentes », conclut Rudy Larose avec optimisme.

Share to Facebook Share to Linkedin Share to Twitter More...