Friday, February 3, 2023 15:45:03

Rs 25.50

Après deux ans de construction, l’attente est enfin terminée ! La première phase de Mango Village touche à sa fin et les heureux propriétaires ont pu récupérer leurs clés fin octobre.

Pour lancer les ventes de la phase 2, deux jours  d’Open House ont été organisés par

Novaterra en novembre pour offrir aux intéressés un aperçu du style Mango. Julie Merle, Sales Executive, et Léane Merle, Sales & Leasing Executive chez Novaterra, nous en disent plus.

Le 26 octobre, la livraison des 26 premières unités de Mango Village – 18 appartements et 8 duplex – a débuté, à la grande joie des acheteurs comme des promoteurs. « C’est une grande fierté de voir ce projet sortir de terre et de voir la satisfaction de nos clients », dit Julie. Pour marquer le lancement de la phase 2, deux unités témoins ont été mises à la disposition de Novaterra par leurs propriétaires pour deux jours d’Open Day les 18 et 19 novembre.

« Nous avons été agréablement surpris par le nombre de personnes qui sont venues, ainsi que par le retour positif des visites », explique Léane. Ces dernières, qui se faisaient sur réservation, ont compté près de 150 personnes. Finitions, agencement de l’espace, décoration… Les visiteurs ont vite été séduits par le projet ! « Nous comptons déjà 50 % de réservations pour la phase 2 », ajoute Julie.

En effet, le projet a un emplacement stratégique qui plaît aux familles comme aux jeunes retraités.« Ces personnes sont en quête de sécurité, d’un esprit de communauté sans être enfermé dans un morcellement, d’une vie connectée, avec les écoles et commerces à proximité », explique Léane. Des conditions que remplit amplement Mango Village. « Il y a aussi un climat particulier à Beau Plan et nos unités ont été conçues pour qu’il fasse bon y vivre, même en été, dans un paysage urbain avec une petite touche campagnarde », souligne Julie.

Si la présentation du projet et l’enclenchement des ventes pour la phase 2 étaient les objectifs premiers de ces deux journées, elles ont aussi ouvert la voie à d’autres idées. « Rencontrer nos clients a permis de lancer des discussions par rapport à leurs attentes quant à la région de Beau Plan et de nombreux projets pourraient fleurir de ce partage », dit Léane. Une nouvelle qui augure des années créatives et riches en développement !

En novembre, la famille Seven Seas s’agrandit avec l’arrivée de son petit dernier, Mokoko. Fidèle à la philosophie de Grays depuis 1931, c’est l’île Maurice dans toute sa splendeur que vient célébrer cette nouvelle liqueur. Lancée le 16 novembre 2022 à l’île des Deux Cocos, elle laisse présager une fin d’année pour le moins exotique !

Cette fin d’année promet d’être festive ! Pour célébrer ce retour à la normale après deux ans de crise sanitaire, Grays a décidé de lancer un produit plutôt original : une liqueur de coco à base de canne. À l’image de ce « nom gâté » bien local, Mokoko se définit par sa douceur et ses accents marqués de coco, l’un des fruits emblématiques de nos paysages côtiers. Avec seulement 21 % d’alcool, il laisse imaginer des cocktails légers et savoureux aux couleurs de notre île.

« Mokoko donne vie à des décennies de savoir-faire et vient à point nommé après ces deux années car c’est un produit qui invite au partage et au plaisir », explique Alexis Harel, Managing Director de Grays. Bien plus qu’une liqueur, Mokoko vient, selon ce dernier, passer un message important. « Nous avons de quoi être fiers de notre magnifique île. Profitons de cela et vivons l’instant présent ! », poursuit-il.

En effet, au-delà d’une recette à la touche purement mauricienne, Mokoko vient, dans sa présentation, célébrer chaque facette de l’île. Sur sa bouteille d’un blanc opaque se dessinent à l’encre bleue mille symboles et emblèmes mauriciens. Baleine, paille-en-queue, crécerelle ou encore Coin de Mire… Mokoko est un canevas où dialoguent passé et présent dans la plus douce poésie.  « Notre bouteille rend hommage à tout ce que nous aimons de Maurice », explique Eliska Botha, Marketing Manager chez Grays.

Ce produit s’inscrit aussi dans la lignée de valeurs responsables. « Notre bouteille, avec son bouchon en liège, a été conçue pour être réutilisable, par exemple comme carafe originale pour servir de l’eau », ajoute Eliska. Son goût inimitable en fait aussi, comme le confie David Céleste, Brand Ambassador chez Grays et ancien Bartender, la petite touche idéale pour les meilleures pâtisseries. « La liqueur Mokoko ne manque jamais de sublimer toute confection », se confie-t-il.

De quoi terminer l’année en douceur !

Alors que l’année 2022 touche à sa fin, Terra Foundation collectionne les projets feel-good. En effet, ses deux nouvelles initiatives, « Anou Al Penn » et « Anou Al Plante », ont non seulement connu un bel engouement parmi les collaborateurs du groupe, mais ont permis d’améliorer le quotidien de nombreuses personnes. Zoom sur ces projets avec Marie Annick Auguste, CSR Manager de Terra Foundation.

Le mois de novembre a été haut en couleur chez Terra Foundation ! Le 11, 46 personnes – dont 24 employés de Terra – se sont réunies pour mener à bien son opération « relooking » de la nouvelle école Autisme Maurice à Calodyne. « L’éducation et la santé sont deux des axes d’intervention de notre fondation. Nous parrainions déjà cette association et avons voulu l’aider à ouvrir une branche dans le nord », explique Marie Annick.

Le projet, qui a vu le jour il y a déjà 9 ans à Notre Dame, n’a jamais cessé de se développer. « Les enfants ont grandi et nous voulions en accueillir d’autres. Nous avions donc besoin d’un local plus grand », poursuit-elle. Vœu exaucé : grâce au don généreux d’une plus grande infrastructure par un bienfaiteur indépendant, la nouvelle école prend ses quartiers à Calodyne ! En partenariat avec une institution de l’île de La Réunion, elle permet aux enfants de devenir plus indépendants et de s’épanouir selon leurs aptitudes via des outils pensés spécialement pour eux.

Pour donner vie à ces locaux, Terra Foundation lance donc un appel aux collaborateurs de Terra à travers son initiative « Anou Al Penn ». Ils sont nombreux à se déplacer pour une journée de relooking intense, mais gratifiante. « Certains se sont attaqués aux salles de classe et aux murs externes tandis que d’autres, plus artistes, se sont penchés sur les logos et autres symboles de l’autisme. Les enfants autistes venus participer ont ensuite apposé leurs empreintes avec de la peinture sur l’un des murs externes », explique Marie-Annick.

Les participants sont unanimes. « Ils se sont tous accordés à dire qu’il était très émouvant de participer à ce projet, de pouvoir rencontrer les bénéficiaires et de les aider concrètement », dit-elle. Une initiative qui fait écho au projet « Anou Al Plante », aussi soutenu par Terra Foundation. En effet, le 25 novembre, 17 collaborateurs se sont réunis pour boiser la région de Beau Plan. L’objectif : augmenter la qualité de vie des résidents et visiteurs tout en développant les qualités de captation de CO2 de la région.

Depuis 2018, Terra a lancé des journées d’intégration à destination de ses nouveaux collaborateurs. Après une pause de deux ans en raison de la crise sanitaire, le groupe relance cette initiative, baptisée TerraTrip, avec un twist ! Retour sur cette journée de découverte et de partage.

Lancé en 2014 à Terra, le concept de journée d’intégration permet aux nouveaux collaborateurs d’avoir une vision d’ensemble des activités du groupe. « Nous nous réunissions dans une salle avec les General Manager des différents clusters pour présenter, à travers des diaporamas, les activités du groupe », explique Christopher Park, Group Human Resources Manager de Terra. Après deux ans de pause, c’est le 7 novembre 2022 que l’initiative, quelque peu changée, fait son retour.

« Au lieu de réunir tout le monde dans une salle, nous avons eu l’idée de faire une sorte de road trip en mini-bus dans chaque entité », continue Christopher. Après un rendez-vous matinal au Fangourin à l’Aventure du Sucre pour comprendre, à travers l’intervention de divers intervenants des ressources humaines, les enjeux du groupe, direction La Cantine de Beau Plan pour un thé avec Nicolas Maigrot, Managing Director du groupe, ainsi que Marie Annick Auguste, CSR Manager de Terra Foundation, et Guillaume Noisette, Health & Safety Officer de Terra.

Les collaborateurs ont ensuite commencé leur grande tournée avec un premier arrêt à Grays. « L’idée était aussi que chaque General Manager de chaque entité fasse visiter leur cluster et explique ce qui y est fait », ajoute Christopher. Processus de distillation chez Grays, fabrication du sucre à Terra Milling, production d’électricité à Terragen… Cette aventure leur a permis d’apercevoir chaque recoin du groupe ! « Notre objectif premier était de renforcer le sentiment d’appartenance au groupe car nos activités sont aujourd’hui décentralisées mais nous n’en partageons pas moins une longue histoire et des valeurs communes », explique-t-il.

L’initiative, qui s’est étalée sur une journée, avec une pause déjeuner à la Maison Mauricia et une remise de cadeaux à la fin, a été un succès ! Pour Kelly Lee, Brand Coordinator chez Grays, cette journée d’intégration a non seulement été instructive, mais lui a aussi permis de réaliser l’ampleur du groupe. « Nous avons compris que tout était circulaire dans le groupe : la canne, qui y est l’activité principale, produit du sucre, de l’électricité, et bien d’autres choses ! », dit-elle. « Ce qui s’est dégagé de cette journée, c’est le sentiment de faire partie d’une grande famille », conclut-elle.

Même son de cloche chez Didier Ramsamy, Factory Manager chez Terra Milling depuis le 1er août 2022. « Cela a été très intéressant pour moi de rencontrer les personnes responsables et d’avoir l’occasion de voir notre Managing Director nous accueillir. On voit bien que l’attention et le souci du collaborateur sont au centre de la philosophie de Terra », explique-t-il.

Une journée riche en activités et en émotions !